À propos...

L'Apostrophe. Un organisme à but non-lucratif qui encourage le journalisme étudiant et l'information internationale.

Un peu de notre histoire

L’Apostrophe est le seul magazine étudiant d'information internationale au Québec. Entièrement rédigé par les étudiants en première année et dirigé par les étudiants en deuxième année du programme de journalisme de l'Université du Québec à Montréal, il existe depuis plus de vingt ans.

Trois fois par année, l'équipe de direction de L'Apostrophe se penche sur un thème en proposant des sujets reliés à celui-ci concernant six sphères de la société: la politique internationale, les enjeux nationaux, les questions sociales, la culture, la science et le sport. De plus, l'équipe Web présente à chaque édition un projet multimédia s'attaquant à la thématique, sous la forme d'une capsule vidéo ou de baladodiffusion.

L'équipe. Elle change à chaque session. Ceci étant dit, on aime savoir qui se trouve derrière les rideaux de chaque édition.

Nos pupitreurs

Alexis Bataillé

Science

Contactez-moi

Alice Kirouac-Nascimento

National

Contactez-moi

Arthur Marois

National

Contactez-moi

Audrey Robitaille

Sport & comité correction et vérification des faits

Contactez-moi

Augustin de Baudinière

Société

Contactez-moi

Camille Cusset

Politique & Vigie de la diversité

Contactez-moi

Camille Dehaene

Culture & comité événementiel et réseaux sociaux

Contactez-moi

Daphné Chamberland

Sport

Contactez-moi

Dominique Plante

Société & comité événementiel et réseaux sociaux

Contactez-moi

Léonie Rioult

Science & comité événementiel et réseaux sociaux

Contactez-moi

Malika Alaoui

Photo & Vigie de la diversité

Contactez-moi

Marianne Dubé

Culture & comité correction et vérification des faits

Contactez-moi

Samira Ait Kaci Ali

Politique

Contactez-moi

Sandrine Côté

Comité correction et vérification des faits

Contactez-moi

Sarah Brulé

Multimédia

Contactez-moi

Tom Imler

Multimédia

Contactez-moi

Nos dernières parutions
09
Subduction | Lever le voile sur l'information délaissée
Printemps 2022

Comment trouver une juste balance entre annoncer les bonnes nouvelles et dénoncer les injustices, entre aller à la rencontre des populations oubliées et de celles qui ont déjà assez ressassé leur souffrance?

05
Mouvance / Regards sur un monde en transition
Hiver 2021

Depuis près d’un an, nous vivons reclus et recluses, avec l’impression que le monde s’est arrêté de tourner et dans l’attente que quelque chose « se passe ». Une période transitoire qui s’étire. Un dur moment à passer qui, comme nous le rappellent les dirigeants et dirigeantes de ce monde, sera porteur de changement. Mais le remâchage administratif et bureaucratique prend du temps. Le moment est venu de prendre une pause pour repenser notre société, nous dit-on, alors que l’impatience est palpable.

04
Aspérité / Ce qui émerge des inégalités de notre monde.
Automne 2020

Le mot aspérité provient du latin Asperitas qui signifie gravité, férocité, rugosité. L’année 2020, traversée par la pandémie de la COVID-19, mais aussi par d’autres mouvements tels que le Black Lives Matter et les élections américaines, semble avoir approfondi des tranchées partout sur la planète. Les inégalités, tout comme les failles de certains de nos systèmes, ont été exposées au grand jour. Un retournement brusque, inattendu, souvent anxiogène, toujours déstabilisant.

03
Discorde
Printemps 2020

Dans un monde où les éléments de différence sont si nombreux, la discorde est inévitable. Dans un climat d’affrontements idéologiques, de confrontations physiques ou médiatiques, le Peace and Love absolu est utopique, révolu. Mais qu’est-ce que la discorde si ce n’est pas un dialogue de sourds ou un refus de se projeter plus loin que ses propres intérêts?

02.
Projection
Février 2020

La « Projection », thème de cette édition, est un terme représentatif du mandat de L’Apostrophe cette année; un mandat au cours duquel nous peaufinons son identité et le projetons dans l’avenir.

01.
Dialogue
décembre 2019

Cette année, L’Apostrophe a choisi d’affirmer sa position en tant que média d’information internationale et de pousser ses questionnements plus loin. La quête du dialogue est un enjeu qui transcende le Québec ; il s’agit d’un enjeu mondial et humain. Du Québec au Nunavik, en passant par la France, l’Ukraine, Israël, le Zimbabwe ou les Îles Salomons, elle est essentielle au bon fonctionnement de toutes sociétés.